Accueil » Education et pratiques bourgeoises

Education et pratiques bourgeoises

Être un enfant dans une riche famille bourgeoise du XIXe siècle n’est pas une sinécure : il faut étudier, s’initier aux affaires, s’instruire dans la religion, apprendre les règles de vie et les bons usages de la société pour être en mesure de graviter dans les plus hautes sphères.

Guillaume Sabatier, qui n’a que treize ans lorsqu’il hérite du château d’Espeyran en 1864, doit se plier à cette éducation, d’abord entre les mains d’un précepteur ecclésiastique, puis dans les meilleurs établissements de Montpellier et de Paris. Le château d’Espeyran conserve les traces de cette éducation et des pratiques bourgeoises qui ont façonné le jeune Guillaume.

Education et pratiques bourgeoises